Le coldset s’implante auprès des collectivités locales.

Mon action commence à porter ses fruits auprès des collectivités locales dont élus et communicants acceptent de s’engager pour une communication écrite éco-responsable grâce à la technologie d’impression sans sécheur (coldset en anglais). Technologie historiquement employée par la presse parce qu’elle est la plus économique et la plus rapide.

Il se trouve que cette ancienne technologie peut revenir sur le devant de la scène parce qu’elle est aussi éco-responsable puisque sans sécheur (économie énergétique considérable), et de fait sans émissions de C.O.V. Elle est aussi locale grâce aux implantations en région, elle imprime sur un papier dont la production est moins énergivore que le papier couché (glacé) et ce papier est recyclé.

Le summum du coldset est l’impression waterless dont le process supprime même l’utilisation de l’eau, ce qui pour un site industriel d’impression traditionnel se chiffre en centaine de milliers de litres par an.

carte-Client verts_jan2019_Vecto

Il y a encore beaucoup de communicants publics qui chaque jour me répondent que le papier glacé est imposé par les élus et qui n’ouvrent pas de réflexion sur la technologie d’impression de leur magazine.

Heureusement, il y en a qui acceptent de réfléchir, d’étudier les solutions, de comparer les technologies et qui consacrent du temps à savoir si il est préférable de diffuser un magazine qui brille où de s’engager dans la réduction des coûts et du réchauffement climatique.

Thierry Doll

%d blogueurs aiment cette page :