Le signal … de quoi ?

L’immeuble Le Signal à Soulac-sur-Mer est devenu, après un long feuilleton judiciaire pour ses résidents, le symbole de l’érosion marine sur le littoral nord-médocain qui connaît des phénomènes d’érosion parmi les plus intenses des côtes française.

En 2013 et 2014, le trait de côte a reculé de 37 mètres par rapport au Signal lors des tempêtes de l’hiver…

Vidé de ses habitants, Le Signal doit être détruit car il menace de s’effondrer. Des travaux de désamiantage se sont déroulés du 25 février au 21 juin. Ils ont permis le retrait de 50 tonnes de matériaux amiantés et le curage du bâtiment pour ne laisser en place que les structures porteuses.

Le recul du trait de côte est spectaculaire à l’Amélie-plage, entre 1888 et 1980, soit un rythme de moins 3,3 mètres par an en moyenne…
Les tendances récentes depuis 2103 montrent des reculs compris entre moins 6 mètres et 8 mètres par an en moyenne avec des pics à 10 mètres sur la plage des Naïades à Soulac-sur-Mer !

Chacun doit dans son domaine changer ses comportements. Nos élus nous imposent de ne plus rouler en voiture mais continuent à se faire financer par l’argent de leurs électeurs un magazine sur papier brillant persuadés que de se coucher sur du papier leur fera gagner des voix.

Les plus ignorants prônent l’abandon du papier pour la communication digitale aux conséquences encore plus désastreuses pour l’avenir de notre planète et en profitent quand même pour éditer un seul magazine de temps en temps mais encore plus luxueux. « Comme il paraît moins souvent, il faut que ce soit très beau » me dit le benêt du service communication.

Avec ça, le réchauffement climatique n’est pas près de ralentir.

« Pourquoi ce serait à moi de faire un effort ? Je n’habite pas à Soulac-sur-Mer !».

ThD

%d blogueurs aiment cette page :