Impression waterless et environnement.

Innovation : Le procédé prépresse est sans chimie et fonctionne en circuit fermé ce qui limite la consommation d’eau.

Calage rapide : Avant d’exécuter votre travail, la rotative doit être préparée et calibrée. L’impression sans eau permet d’ajuster la densité d’encre optimale plus rapidement que sur une rotative offset humide, avec mouillage qui nécessite un réglage eau/encre adéquat plus long.

Ainsi le waterless, réduit la consommation de papier. La calibration (réglage) des couleurs peut être enregistrée pour accélérer les réimpressions futures d’un même document.

Pas d’eau, pas de pollution : L’impression traditionnelle nécessite l’utilisation d’un système d’amortissement pour supporter l’encre sur les plaques. L’impression sans eau utilise une plaque hybride qui prend en charge l’encre sans l’utilisation d’un amortisseur. Cela élimine le besoin d’additifs chimiques et de solutions de mouillage, éliminant l’utilisation de milliers de litres d’eau qui seraient utilisés par une seule presse traditionnelle.

Qualité phénoménale : avec un gain de points minimal, l’impression sans eau assure une trame d’impression plus fine, proche de l’impression heatset. Combiné à un meilleur contrôle du registre et à une gamme de couleurs plus large, le résultat est des impressions plus nettes avec plus de profondeur et une meilleure cohérence des couleurs.

Réduction des émissions de CO2 : Les impressions waterless sont réputées pour atteindre le statut de neutralité carbone. Un différentiel considérable versus l’impression avec sécheur sur rotative offset.

Nettoyage sans chimie : L-Imprimerie a mis en œuvre une méthode de nettoyage des blanchets qui élimine les produits chimiques excessives typiquement utilisés couramment dans les imprimeries traditionnelles.

Economie de l’eau : Par rapport à une rotative traditionnelle de même taille, l’imprimerie élimine l’utilisation de 500 000 litres d’eau par an.

%d blogueurs aiment cette page :